DIOGÈNE LAËRCE

DIOGÈNE APOLLONIATE (Isolés et Sceptiques)

Traduction Robert Genaille, 1933

Diogène d’Apollonie, fils d’Apollothémis, physicien extrêmement célèbre. Il fut, selon Antisthène, disciple d’Anaximène. Il était contemporain d’Anaxagore. Démétrios de Phalère (Apologie de Socrate) dit de lui qu’il fut en grand danger de mourir à Athènes parce qu’il était très envié. Voici quelles étaient ses théories. Il y a un élément : l’air, des mondes illimités et un vide insondable. Selon qu’il est plus ou moins dense, l’air engendre les mondes. Rien ne naît du néant et rien n’y retourne. La terre est sphérique, placée au centre du monde. Elle a pris sa masse au cercle de chaleur qui l’environne, et sa solidité au froid. Voici le commencement de son ouvrage : « Au début de tout exposé, il me semble nécessaire de poser des principes indubitables, et de tout dire avec simplicité et sérieux. »