XXII

Nanis

Du poète lyrique Licymnios de Chios, et d’Hermésianax

1. Certains racontent que l’acropole de Sardes fut prise par Cyrus, le roi des Perses, grâce à la trahison de Nanis, la fille de Crésus. Tandis qu’il assiégeait Sardes, et que ses efforts stagnaient pour s’emparer de la cité, Cyrus craignait fort que Crésus ne rassemble une armée d’alliés et ne mette en déroute la sienne.

2. Alors on rapporte que cette jeune fille contacta Cyrus : elle proposa sa trahison, à condition qu’il la prenne pour épouse selon les lois perses ; ayant ensuite fait appel à quelques-uns pour l’aider, elle introduisit les ennemis par un passage dans le rocher, qui n’était pas gardé, car c’était une défense naturelle. Mais Cyrus ne tint pas sa promesse.